Nous sommes le Samedi, 22 Sep 2018
Vous etes ici :     Home Communiqués de l'UPF Il faut sauver le soldat Euro !
Il faut sauver le soldat Euro ! PDF Imprimer E-mail

Le sommet franco-allemand d’hier confirme un état de fait récurrent et inquiétant : Nicolas Sarkozy s’aligne et obéit ! à l’OTAN dans le domaine de la défense ; à l’Allemagne au plan économique… what else, comme dirait George ?

Ainsi, pour sauver l’Euro, et alors même qu'ils ont creusé la tombe de nos économies en consentant de perdre le contrôle sur la politique monétaire, la seule solution qui a été trouvée par les dirigeants allemands et français est celle de la fuite en avant et de porter un plus atteinte à la souveraineté des États-membres. Cherchez l’erreur !

Or, comme l’affirment très justement Gérard Lafay (professeur émérite à l'université Panthéon-Assas Paris-II), Jean-Jacques Rosa (professeur émérite à l'Institut d'études politiques de Paris) et Philippe Villin (conseiller stratégique et financier, ancien directeur du « Figaro ») dans Les Echos de ce jour, « nous sommes aujourd'hui à la croisée des chemins. La voie d'un fédéralisme technocratique aggravé conduit au chaos économique par surfiscalisation et révolte politique. »

Aussi, les mesures adoptées qui consistent en une amorce de gouvernement supranational, fut-il « économique », et une rigueur budgétaire imposée d'en haut, ne résoudront absolument rien à la crise de la dette de la zone euro mais, au contraire, vont l’aggraver !

Les inégalités entre tous les pays européens, de la dette aux politiques économiques et fiscales, font qu’ils ne peuvent avancer à marche forcée en même temps. Le ver est dans le fruit. L’Euro est condamné et repousser l’échéance ne fera qu'aggraver les dégâts économiques et sociaux.

Et que dire de la taxe sur les spéculations financières, simple rideau de fumée destiné à endormir les opinions publiques qui est tout simplement inapplicable en l’état puisqu’elle supposerait que tous les grands centres financiers l’introduisent conjointement d'une manière uniforme…

Les enseignements de ce sommet sont donc très clairs et guère nouveaux : pour que les marchés soient rassurés, il faut que les peuples et les Nations renoncent « librement » à leur propre liberté pour s'asservir à leurs structures.

Jusqu’à quand supporterons-nous ?

 

----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet dans notre forum en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://upf-rsi.activebb.net/t270-bce-uro-10-sur-10#6095

 

Sondage

Pour lutter contre le chômage, de laquelle des deux opinions suivantes vous sentez-vous le plus proche :
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com