Nous sommes le Mardi, 19 Nov 2019
Vous etes ici :     Home Communiqués de l'UPF L'UPF et les élections européennes du 26 mai 2019
L'UPF et les élections européennes du 26 mai 2019 PDF Imprimer E-mail

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 17 mai 2019


 

Voici dans son intégralité le communiqué du Bureau National de l'UPF, valant position officielle, concernant les élections européennes du 26 mai 2019 :

 


Nous connaissons désormais les 34 listes qui seront présentes au rendez-vous des élections européennes du 26 mai prochain. 

Hélas, l'appel à l'union que nous avions lancé le mois dernier en direction des listes patriotes et souverainistes - relayé et soutenu par de nombreux militants quel que soit leur appartenance politique - est resté lettre morte, les egos ayant encore une fois été plus forts que l'avenir de la France !

Cette occasion ratée doit conduire les gaullistes à prendre position officiellement en prévision du scrutin de dimanche prochain.

Il ne saurait être question de boycotter ces élections, comme nous l'avions fait en 2009, ou de faire le choix du vote blanc, comme en 2014.

L'Europe se trouve à un moment décisif : la crise de la dette dans la zone euro, associée à la crise migratoire et au Brexit sont passés par là. Le vent d'eurosceptisme porte le renouveau des Nations souveraines.

Cette élection intermédiaire, qui sera la première depuis la prise de pouvoir d'Emmanuel Macron et de sa majorité, va offrir l'occasion pour le peuple français de s'exprimer sur leur Europe qui ne protège rien ni personne mais aussi sur leur politique !

Emmanuel Macron a, d'ailleurs, fait le choix de s'engager directement dans la campagne en apparaissant en majesté sur les affiches de campagne et en adressant un message aux Français sur la profession de foi de la liste « En Marche ».

En se substituant à l'inconsistante Nathalie Loiseau, il démontre qu'il n'est absolument pas le président de la République française mais bien le président de la République... en Marche, le chef d'un parti et non le chef de l'État !

Narcissique maladif et autocentré, c'est bien lui qui a choisi de personnaliser cette campagne en la réduisant à un référendum franco-français sur sa politique. Prenons-le donc au mot.

Mettre en œuvre un budget de la zone euro ; avancer vers l'armée européenne ; poser les bases d'une nouvelle Union grâce à une conférence pour l'Europe : la volonté affichée de la liste de la majorité présidentielle est d'abaisser, une fois de plus, notre Nation et de réduire toujours et encore la souveraineté et l'indépendance de la France...

Face à cette situation et à ces enjeux, nous appelons les Françaises et les Français à infliger une défaite cinglante à Emmanuel Macron en faisant barrage à sa liste coûte que coûte ! 

A cette fin, nous invitons chacune et chacun d'entre vous à voter massivement pour n'importe quelle liste qui défende les intérêts de notre pays et sa souveraineté.

Plus il y aura de participation à ce scrutin et plus le score d'Emmanuel Macron, qui a fait de l'Europe un de ses marqueurs, sera réduit !

Il sera ensuite temps de passer à l'offensive politique. Mais nous en reparlerons après le 26 mai.

 

Sondage

Quand vous pensez à la manière dont Emmanuel Macron aborde la seconde partie de son quinquennat, avez-vous le sentiment qu’il...
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com