Nous sommes le Lundi, 13 Juil 2020
Vous etes ici :     Home Communiqués de l'UPF Second Tour Municipales 2020 : vague verte sur fond d'abstention massive
Second Tour Municipales 2020 : vague verte sur fond d'abstention massive PDF Imprimer E-mail

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 28 juin 2020


 

Réaction du Bureau National de l'Union du Peuple Français, au soir du second tour des élections municipales :

 


 

Près de 60% d'abstention au second tour des élections municipales. Un record absolu sous la Vème République, y compris lors des élections européennes ! 

Déjà que le 1er tour n'était pas fameux, dans le contexte lié à l'épidémie du coronavirus que l'on connaît, le taux de participation famélique de ce second tour parachève une séquence surréaliste.

Jamais les maires, pourtant élus préférés des Français, n'auront été choisis dans de telles circonstances.

Plus de trois mois après le non-choix du premier tour, les Français ont entendu signifier un désaveu cinglant.

Ils ne se sont pas saisis des enjeux car ils ne savent plus à quoi servent les politiques publiques et n'entrevoient aucune différence entre les listes qui - second tour oblige - ont fusionné entre elles alors qu'elles étaient pourtant censées porter des propositions et valeurs parfois diamétralement opposées !

Cette désaffection devrait interpeller la classe politique, à défaut de l'émouvoir, tant il y a de citoyens qui restent sur le bord du chemin et ne se sentent plus représentés.

La démocratie représentative est malade. Tout est à revoir car nos concitoyens ne croient plus en ceux qui se présentent à leurs suffrages, fussent-ils les plus proches d'eux.

Il n'y aurait rien de pire que d'enjamber ces municipales sans tirer aucune leçon : à la fois sur le mode de scrutin de ces élections (où le quorum du 1/4 des inscrits pour être élu au premier tour, supprimé pour les communes de plus de 1 000 habitants, mériterait d'être rétabli) que sur les pratiques politiques locales (référendum d'initiative locale ; conseils municipaux interactifs ; budgets participatifs ; conseils de quartier diversifiés et ouverts à tous).

Alors, dans ces conditions, comment et quel bilan retenir de ces municipales si particulières ? on pourra toujours regarder les résultats dans les grandes villes et le score des quelques têtes d'affiches (victoire de Philippe au Havre ; Hidalgo à Paris ou Aliot à Perpignan) ; considérer que les écologistes renversent des bastions imprenables (Marseille ; Lyon ; Bordeaux) et prennent la main sur la gauche ; constater que LREM, le parti présidentiel, est quasiment inexistant et que la majorité des attelages formés avec LR ont échoué piteusement...

Mais, au fond, quelle légitimité pour ces maires mal élus et comment traduire au plan national de tels résultats pondérés par un taux d'abstention historiquement élevé ? si la vague verte, qui a emporté de nombreuses métropoles régionales françaises, met Macron au défi, il serait aventureux de calquer ces résultats locaux sur une éventuelle dynamique nationale. L'urgence, c'est la démocratie !

 

Sondage

Quand vous pensez aux réformes menées par Emmanuel Macron sur le plan économique depuis 2017, diriez-vous que globalement ces réformes ont...
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com