Nous sommes le Samedi, 24 Oct 2020
Vous etes ici :     Home Point(s) de vue Les réflexions gaullistes des semaines du 28 septembre au 11 octobre 2020 par Christophe CHASTANET
Les réflexions gaullistes des semaines du 28 septembre au 11 octobre 2020 par Christophe CHASTANET PDF Imprimer E-mail

Lundi 5 octobre 2020 :  

Le couperet est tombé hier soir à 21h30 par un simple communiqué de Matignon : Paris et trois départements de la petite couronne (les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne) passent en zone d'alerte maximale, qui constitue le plus haut degré sur l'échelle des restrictions avant le passage en état d'urgence sanitaire.

Oh mais alors quelle surprise ! les imprécations gouvernementales de jeudi soir depuis l’hôpital Bichat n’ont pas empêché la circulation du virus durant le week-end et, comme beaucoup l’avait deviné, ce « sursis » était seulement destiné à préparer les esprits en Ile-de-France.

Car Paris n’est pas Marseille dans le cerveau de nos apprentis sorciers du Covid-19 et il fallait traiter la capitale avec ménagement.

De nouvelles mesures restrictives vont donc s'appliquer à partir de mardi en région parisienne pour une durée de quinze jours.

Si les restaurants pourront ouvrir leurs portes, sous la condition de respecter certaines mesures, les bars, quant à eux, devront fermer à compter de mardi.

Le gouvernement a toujours quinze jours de retard et il prend des mesures à contretemps (lire réflexions gaullistes CC, 24/09). Sans boussole, il est incapable de répondre à une question simple : où a-t-on le plus de risque de contracter le Covid-19 en France ?

Conséquence : l’acceptation des mesures de confinement au printemps a laissé la place au sein de la population à l’incompréhension, voire au refus, face aux injonctions contradictoires…

L’absence de débat public sur les mesures à prendre devient criant, étant précisé que les députés ont voté en première lecture (et en catimini par 46 députés sur 577), dans la nuit de jeudi à vendredi, la prorogation d’un régime transitoire post-état d'urgence sanitaire jusqu'au… 1er avril 2021 !

Notre pays est bien entré dans un régime permanent d’urgence sanitaire sans que cela ne choque personne ou presque.

 

Sondage

Quand vous pensez aux réformes menées par Emmanuel Macron sur le plan économique depuis 2017, diriez-vous que globalement ces réformes ont...
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com