Nous sommes le Samedi, 31 Juil 2021
Vous etes ici :     Home Communiqués de l'UPF Premier Tour Régionales 2021 : la participation s'effondre, les sortants bien placés
Premier Tour Régionales 2021 : la participation s'effondre, les sortants bien placés PDF Imprimer E-mail

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 21 juin 2021


 

Réaction officielle du Bureau National de l'Union du Peuple Français, au lendemain du 1er Tour des Elections Régionales et Départementales :

 
 

Peut-on encore parler de légitimité électorale pour nos élus ? 

Avec plus de 66 % d'abstention pour ce premier tour des élections régionales et départementales, l'ampleur de la désaffection est considérable. Il s'agit d'un record historique, hors référendum ! 

Cet effondrement de la participation démocratique, à un an de l'élection présidentielle, devrait inquiéter (le mot est faible) tous les responsables politiques et les conduire à faire leur autocritique. Car la défaite est collective ! 

Aujourd’hui, les Français se désintéressent des affaires politiques et sont davantage préoccupés par des considérations privées que par la chose publique. La crise sanitaire est passée par là et a bouleversé durablement leurs modes de vie et leurs priorités. De plus, le fait que la jeunesse ait massivement boudé les urnes (82% des 18-35 ans) prouve que le sentiment de non-représentativité est profond. 

Les enjeux de ces élections ont également été mal perçus : l'imbroglio des compétences a rendu les choses illisibles ; les grandes régions ne sont pas identifiées et la campagne courte et hors-normes n'a jamais pris. 

Alors, comment peut-on tirer des leçons et analyser ces résultats après un tel désaveu citoyen ? tout est faussé et tout est à relativiser. 

Certes, dans ce contexte, les présidents de région ont, en grande majorité, bénéficié d'une forte prime aux sortants tandis que, dans le même temps, le RN a subi un sérieux revers et que la majorité présidentielle, malgré la mobilisation des membres du gouvernement, a été mise hors-jeu, perdant ainsi tout espoir de jouer les faiseurs de roi. 

Mais, une fois de plus, les sondeurs et la presse se sont trompés en étant incapables de percevoir les dynamiques et en manquant d'objectivité. 

C'est le cas notamment en Nouvelle-Aquitaine où la liste LMR/Résistons, sur laquelle figurait des membres de l'Union du Peuple Français, a réalisé un score (7,30%) que personne n'avait pronostiqué, fruit d'une belle campagne de terrain et de proximité. 

Ce résultat, très encourageant, est la preuve que nos idées sont en germe et peuvent trouver une traduction au plan électoral malgré l'ostracisme des grands médias de masse. 

Ces comportements, qui vont de l'indifférence à la condescendance, participent au rejet du débat démocratique, au même titre que le carriérisme d'une classe politique déconnectée des réalités. 

Mais à ne pas y prendre garde, cette colère qui a nourri hier le mouvement des "gilets jaunes" et explique aujourd'hui en grande partie la désobéissance civique, risque de conduire à l'effondrement de nos institutions, minées par les revendications de plus en plus violentes.

 

Sondage

Comment évaluez-vous la gestion par le gouvernement de la crise liée au coronavirus ?
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com