Vaccination obligatoire pour les soignants ; pass sanitaire étendu : vers une nouvelle fracture entre les Français... Imprimer
Écrit par Administrator   
Mardi, 13 Juillet 2021 10:57

Communiqué du Bureau National de l'UPF du 13 juillet 2021


 

Réaction officielle du Bureau National de l'Union du Peuple Français, au lendemain de l'Adresse aux Français d'Emmanuel Macron :

 

 
 
 

A défaut de convaincre, Emmanuel Macron a donc choisi la manière forte, hier soir, lors d'une allocution aux accents martiaux qui n'avait rien à envier aux autocrates de tout poil. 

Pour sa huitième prise de parole liée à la pandémie, ce sont bien des mesures coercitives qui ont été annoncées, sous forme de bâton sanitaire : en élargissant le pass sanitaire à de nombreux lieux de loisirs et de culture recevant du public dès le 21 juillet, la pression qui va peser sur les non-vaccinés sera maximale. Et la vie sans le vaccin sera rendue quasiment impossible dès le mois d'août puisque l'obligation sera étendue aux cafés, restaurants, centres commerciaux et transports pour de longs trajets ! 

Hors du vaccin, point de salut. Pourtant, à quel moment la normalité a consisté à être vaccinés pour entrer dans un lieu du quotidien ? 

Cette prime au vaccin va donc faire peser les restrictions sur les non-vaccinés. Et cette obligation vaccinale déguisée revient à exclure de la vie sociale les individus qui refuseraient de s’y soumettre. 

Mais quelle liberté est laissée à celui qui se retrouvera traité comme un paria ? Quand il n’y a plus de choix, il n’y a plus de liberté ! 

Seuls les tenants du prêt-à-penser boboïsant y verront un bienfait. Car il s'agit, de facto, ni plus, ni moins, que d'instaurer une ségrégation au sein de la communauté nationale. 

Tous les leviers seront actionnés puisque les tests PCR deviendront payants à l'automne et la vaccination sera obligatoire à partir du 15 septembre pour les personnels soignants et non-soignants en contact avec des personnes fragiles. A défaut, ils ne seront plus payés. 

Hier applaudis ; aujourd'hui honnis... 

Nous avons clairement basculé lundi soir à 20 heures dans un régime d'exception qui ne dit pas son nom. 

Manipuler pour mieux asservir ! 

Et le pire, c'est que cela fonctionne car quelques minutes après ces annonces, le site Doctolib était saturé... cette résignation tellement prévisible est aussi fascinante que glaçante ! 

Si l'objectif de contenir le virus est louable, les moyens choisis pour l'atteindre sont gravissimes. La vaccination qui, actuellement, est notre seule arme si l'on veut s'en sortir, ne devrait pas être un sujet de division entre les Français, au moment même où, justement, il faudrait les rassembler. 

Mais le but d'Emmanuel Macron n'est-il pas justement de mettre en tension la société pour la radicaliser encore davantage et qu'il apparaisse comme un recours en 2022 face aux extrémistes de toutes sortes ? 

Car il ne faut pas s'y tromper, hier soir cette intervention contenait en creux tous les thèmes de la future campagne présidentielle : du plan de relance en passant par l'indépendance nationale ; le revenu "jeunes" de devoir et d'engagement en faveur des jeunes, jusqu'à la fameuse réforme des retraites qui sera relancée une fois l'épidémie sous contrôle. Tout y était. 

Sauf que à trop jouer avec le feu, on finit par se brûler !

Mis à jour ( Mardi, 13 Juillet 2021 11:06 )