Mouvement gaulliste et républicain

france-header

Gouvernement Attal, le virage à droite de la macronie ou la patte Sarkozy par Sébastien NANTZ

Emmanuel Macron s’est levé un beau matin et s’est dit, pourquoi ne pas changer de gouvernement, à commencer par le Premier ministre… le fait du prince permet donc ainsi à l’ancien porte-parole du gouvernement de devenir le nouveau porte-parole de l’Elysée.

Entre la nomination de Gabriel Attal et celui de la composition du nouveau gouvernement, deux jours se sont étonnement passés, probablement à cause des discussions, de changement radical de direction et d’équipe pour marquer la seconde partie du quinquennat…

Que nenni ! Ceux qui ont cru cela en sont encore pour leurs frais ! Mais qui pouvait réellement imaginer un tel scénario ?

Loin d’être un changement de gouvernement, nous avons simplement assisté à un léger remaniement ministériel qui ne concerne aucun des ministères régaliens et où les seules modifications sont finalement le changement de Premier ministre et l’entrée de 2 sarkozystes au gouvernement.

Un retour en grâce orchestré par Nicolas Sarkozy lui-même, désireux de placer ses pions au pouvoir…

Si Catherine Vautrin avait franchi le Rubicon en rejoignant l’année dernière le parti de’Edouard Philippe, Rachida Dati a donc, quant à elle, rejoint le camp composé de ceux qu’elle dénonçait il y a encore quelques mois comme celui “des traitres de droite et des traîtres de gauche”.

Emmanuel Macron peut être fier de sa nouvelle prise de guerre mais faut-il vraiment s’enorgueillir de débaucher une personne comme Rachida Dati qui nous montre, en acceptant un ministère secondaire, qu’une ancienne Garde des Sceaux peut vendre son âme pour un rôle secondaire ?

A moins qu’elle souhaite se servir de ce statut de ministre pour conquérir la ville de Paris…

En ce qui concerne le parti d’Eric Ciotti, il prend un énième coup derrière la casquette en perdant sa numéro 3 et présidente de son Conseil National ! Ce qui n’empêchera pas LR de ne pas voter la prochaine motion de censure qui s’annonce et de voter les prochaines lois du gouvernement bien évidemment tout en se prétendant être dans l’opposition !

Dans la situation mondiale actuelle et face à la perte d’influence de la France, il nous fallait également au Quai d’Orsay un homme de charisme, d’envergure et d’expérience… mais comme personne n’a été trouvé avec ces critères chez les macronistes, c’est donc l’ex-compagnon du nouveau Premier ministre qui s’y colle… probablement en récompense de services rendus ! Mais le vrai ministre des Affaires Etrangères ne se trouve t-il pas à l’Elysée tout comme le véritable Premier ministre d’ailleurs ?

En dehors de ces petites nouveautés, tout le monde reste à sa place, marquant la volonté d’Emmanuel Macron de rester Jupiter et de griller pour l’occasion un éventuel successeur !

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2024/01/11/nomination-du-gouvernement-3

Abonnez-vous à notre infolettre
Partagez cette page via