Nous sommes le Lundi, 28 Juil 2014
Vous etes ici :     Home
L'UPF et les européennes PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Lundi, 05 Mai 2014 14:16
Communiqué du Bureau National de l'UPF du 5 mai 2014


Voici dans son intégralité le communiqué du Bureau National de l'UPF concernant les élections européennes du 25 mai 2014 :

Le 1er Mai dernier, Marine Le Pen a demandé au peuple français de ne pas la décevoir lors des élections européennes qui auront lieu dans quelques semaines.

Et bien, prenons là au mot... et signifions lui que ni en France, ni en Europe, nous ne cautionnerons la montée des extremistes et des conservatismes qui portent en germe la haine de l'autre, la division des citoyens et un nationalisme larvé aux antipodes des valeurs gaullistes que nous portons.

Quelles alternatives existent pour exprimer ce message ?

Les européistes de l'UMP, du PS, en passant par le centre ou les écologistes sont disqualifiés de fait. Autant les uns que les autres se sont assis sur le vote des Français du 29 mai 2005 et tous ont accepté le traité de Lisbonne et l'intégration européenne à marche forcée, dont le dernier avatar du pacte budgétaire européen (que le président de la République s'était pourtant engagé à renégocier) parachève la construction d'une Europe néolibérale en instaurant une austérité permanente.

Il serait alors tentant de soutenir les listes supposées défendre le patriotisme et l'avenir de la France avant celui de Bruxelles. Malheureusement, ces listes sont téléguidées par ceux-là mêmes qu'elles sont supposées combattre et leur confidentialité ne leur permet ni de peser sur le paysage politique français - comme avait pu le faire Charles Pasqua et Philippe de Villiers en 1999 dans le cadre d'une circonscription unique - ni de représenter au Parlement Européen une quelconque alternative à la construction actuelle de l'Europe.

Alors que reste-t-il ? se réfugier dans l'abstention et boycotter ce scrutin comme nous l'avions fait en 2009 ? si le constat sur les institutions européennes reste le même et pourrait nous conduire à cette solution, le contexte a radicalement changé et il ne nous permet plus aujourd'hui de se contenter de la posture confortable mais paresseuse et lâche de l'abstention dont le score, même élevé, sera passé sous silence par les médias dès 20 heures au profit de la percée du FN.

Le civisme républicain commande de ne pas se désintéresser des élections européennes en se réfugiant dans un attentisme hypocrite puisque, en réalité, l'abstention ne gêne aucunement les tenants européistes qui s'en accomodent parfaitement.

C'est pourquoi, l'Union du Peuple Français appelle les Français à se déplacer aux urnes le 25 Mai prochain et à faire le choix, qui leur est donné pour la première fois, du vote blanc.

Jusqu'à présent, bulletins blancs et bulletins nuls étaient mélangés lors du dépouillement, et comptabilisés ensemble. Là, ils seront comptés séparément et ils pèseront enfin dans le débat public. Réforme timide mais qui autorisera chaque électeur à introduire dans l'enveloppe un bulletin blanc ou à laisser cette enveloppe vide sans que ce vote soit rejeté dans le néant politique.

Le vote blanc est un acte positif, délibéré et réfléchi.

Face à la dérive de la construction européenne qui oublie les peuples et les Nations ; face à une offre politique nationale décevante et, surtout, face au danger de la montée des extrêmes, il est important de marquer un refus clair et net qui sera entendu et scruté, tant le décompte des votes blancs va permettre de juger d’un autre point de vue la défiance des Français à l'égard de l'Europe et de sa classe politique toute entière.

 

----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet dans notre forum en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://upf-rsi.activebb.net/t758-l-upf-et-les-europeennes#6296

 
L'UPF et l'héritage "disputé" du gaullisme PDF Imprimer E-mail
Écrit par Christophe   
Jeudi, 01 Mai 2014 21:35
Le Bréviaire des Patriotes a écrit:
Le DICO des idées : le Gaullisme

Vincent Remy
lebreviairedespatriotes.fr, 01.05.14

Cet article sur le gaullisme a le mérite de rappeler que nous sommes le seul mouvement gaulliste de France avec DLR.

Pour autant, notre existence ne se résume pas à un combat de légitimité avec Nicolas Dupont-Aignan. Nous sommes différents, notamment sur le positionnement politique, et nous n'avons pas à rougir d'être fermes sur nos principes.

Quant à la conclusion sur l'avenir du gaullisme, il ne saurait être partagé par notre confédération car ce qui divise les gaullistes est bien moins prégnant que ce qui est affirmé et notre famille politique sait se retrouver quand il s'agit de défendre les intérêts de la France.
Mis à jour ( Vendredi, 02 Mai 2014 09:06 )
 
Les voeux 2014 de l'UPF PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Mardi, 31 Décembre 2013 09:00


"Que les élus ne s‘étonnent pas de l’image de plus en plus négative qu’ils renvoient, tant qu’ils n’admettront pas qu’ils n’ont de devoirs qu‘envers ceux qui les ont désignés." - Etienne Patier


Jamais la France n'a paru aussi proche de l'explosion sociale que ces dernières semaines. Sur fond de chômage en hausse et d'une impopularité record du couple exécutif, les mouvements de protestations cristallisent toutes les rancœurs et les tensions de nos concitoyens.

Pour autant, tout Français qui se respecte - encore plus s'agissant de gaullistes - ne peut souhaiter que la France sombre dans le chaos. Le changement tant attendu et sans cesse repoussé n'interviendra que par une prise de conscience politique et un engagement citoyen au service de l'intérêt général.

Mis à jour ( Lundi, 05 Mai 2014 14:35 )
Lire la suite...
 

Sondage

Si l'UMP était au pouvoir, pensez-vous qu'elle ferait mieux, pareil ou moins bien que la gauche ?
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com