Nous sommes le Jeudi, 02 Juil 2015
Vous etes ici :     Home
Les voeux 2015 de l'UPF PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Mercredi, 31 Décembre 2014 09:00


"Mais si, par malheur, nous laissions, de nouveau, le tracassin, le tumulte, l’incohérence, que l’on connaît, s’emparer de nos affaires, c’est l’abaissement qui serait notre lot." - Charles de Gaulle

S'il restera bien un fait marquant de cette année 2014, il s'agira inconstestablement de la profonde défiance des Français envers leur classe politique qu'ils rejettent en masse. Et pour cause, entre les fausses factures de Bygmalion à l'UMP ; les oublis fiscaux d'un secrétaire d'Etat socialiste et les déballages politico-sentimentaux, l'image de nos dirigeants n'a cessé de se dégrader.

Mis en parallèle avec les 181 000 chômeurs supplémentaires sur l'ensemble de l'année (600 000 de plus depuis avril 2012), il en a résulté un vote exutoire en faveur de l'extrême droite, notamment aux élections européennes, quand les électeurs ne boudent pas tout simplement les urnes, comme lors des dernières élections municipales alors qu'ils plaçaient jusqu'à présent ce scrutin de proximité à part.

Nous sommes incontestablement à la fin d'une époque et d'une façon de faire la politique.

Au lieu d'inventer la France de demain, les partis politiques traditionnels gèrent les affaires courantes et (sur)vivent aux dépens de la démocratie en ne représentant plus grand monde, à l'exception de quelques élus et militants se chiffrant à quelques milliers d'individus.

Combien de temps encore ignoreront-ils que les Francais n'admettent plus de ne pas savoir où et comment - intégration européenne oblige - sont prises les déci­sions qui engagent leur avenir ? les gouvernements de gauche comme de droite multiplient les réfor­mes sans cohérence - comme sur la réforme territoriale - ni ambition alors que ce qui manque aujourd'hui, c’est un discours qui donne du sens.
On cherche en vain, depuis les années 70, un grand dessein ; un projet politique capable de donner une direction au pays et de mobiliser les énergies. Et la construction européenne avec ses dérives antidémocratiques et les pressions de la Troïka (FMI, BCE et Union européenne) confinant au chantage - comme le prouve la suspension des aides à la Grèce le temps de nouvelles élections - n'est naturellement pas celui-là.

Pleinement conscients de faire face à un système à bout de souffle et de la nécessité d'un changement de modèle, notre confédération appelait déjà le peuple français, dans nos voeux pour l'année 2014, à se rassembler "en dehors des structures collectives traditionnelles sclérosées autour des valeurs qui ont fait notre pays de tout temps."

Car il ne faut pas s'y tromper, la refondation politique ; la reconstruction du lien social ; le sentiment d'appartenir à un peuple habitant un même espace partagé et l'envie de s'engager pour le bien commun ne viendra que de la base grâce à ces élus locaux, ces responsables associatifs, ces acteurs éclairés de la société civile et ces citoyens qui agissent au quotidien et ne se résignent pas.

Or, s'il est bien une constante chez les gaullistes, c'est le rejet viscéral des partis politiques et la capacité à ne jamais abandonner face à l'adversité. En cela, notre famille politique ne peut donc que se retrouver dans cette inversion des valeurs, à contre-courant du jeu politique et de son fonctionnement.

Encore faut-il qu'elle n'adopte pas les vieux schémas traditionnels de la communication politique afin d'y prendre toute sa part. C'est pourquoi, 2015 sera une année-charnière au cours de laquelle les gaullistes devront inventer d’autres modèles d'organisations politiques qui ne peuvent se résumer à changer de vocable ; encourager de nouvelles formes de démocratie de proximité en libérant la parole citoyenne ; prendre du recul sur l'actualité pour voir plus loin.

Pour que l'année prochaine soit différente de la précédente, agissons ensemble pour bâtir notre avenir et celui de nos territoires en réinventant la démocratie !

A chacune et à chacun d'entre vous, et tout particulièrement aux plus fragiles et aux personnes malades, souvent seules et isolées, l'Union du Peuple Français et ses composantes vous présentent leurs meilleurs voeux pour 2015 ainsi qu'à vos familles et tous vos proches.
Mis à jour ( Mercredi, 31 Décembre 2014 09:11 )
 
L'UPF ne participera pas à la marche républicaine organisée à Paris PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Samedi, 10 Janvier 2015 21:06
Communiqué du Bureau National de l'UPF du 10 janvier 2015

Voici dans son intégralité le communiqué du Bureau National de l'UPF concernant la "marche républicaine" à Paris :

Demain aura lieu à Paris une grande "marche républicaine" organisée en l'honneur des victimes des attentats commis mercredi et vendredi.

Hélas, cette marche, qui pouvait être une bonne initiative si elle était restée aux mains du peuple français et des associations humanistes, fait l'objet d'une tentative de récupération politique et d'une polémique stérile entre partis, autorisés ou non à fouler le pavé parisien.

Le moment n'est pas aux petits jeux politiciens ou au casting prestigieux de dirigeants internationaux, tous plus honnêtes et vertueux que leurs voisins, mais au rassemblement citoyen sans couleur partisane.

Dans ces conditions, l'UPF se refuse de cautionner par sa présence cette main basse sur l'émotion et la colère des français au nom du sang de nos compatriotes. En agissant ainsi, le gouvernement et les partis politiques cherchent à se refaire une image auprès de l'opinion alors que leurs choix ont été en grande partie à l'origine de ces drames !

L'hommage aux 17 victimes tombées sous les balles d'un fanatisme sanguinaire et la défense de la liberté d'expression ne peuvent se suffire d'une unité de façade vite oubliée quand les cortèges se seront dispersés mais supposent que soit renouvelé et renforcé chaque jour le combat pour la liberté, contre les communautarismes, les intégrismes et les extrêmes qui divisent le peuple français !
 
Attentat terroriste contre Charlie Hebdo PDF Imprimer E-mail
Écrit par Administrator   
Mercredi, 07 Janvier 2015 14:51
Communiqué du Bureau National de l'UPF du 7 janvier 2015

Voici dans son intégralité le communiqué du Bureau National de l'UPF concernant l'attaque contre "Charlie Hebdo" :

Le massacre commis ce matin devant et dans les locaux de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" est une tragédie pour la France et ses valeurs universelles de liberté et de tolérance qui sont frappés de plein fouet par un acte terroriste d'une barbarie inouïe.

La première des priorités réside dans l'interpellation et la mise hors d'état de nuire de ce commando qui dispose d'armes lourdes et n'hésitera pas à s'en resservir, au vu du carnage perpétré sur les forces de l'ordre qui ont courageusement tenté d'intervenir.

Viendra ensuite le temps des questions, sur les motivations et le fanatisme de ces hommes ; sur la circulation d'armes de guerre dans nos cités au nez et à la barbe de nos services de sécurité et de renseignements ; sur les limites de la protection accordée aux journalistes et aux médias ; sur le rôle et la place, enfin, que doit tenir la communauté musulmane face à l'islamisme autant qu'envers l'islamophobie ambiante.

En tout état de cause, la République ne doit pas plier devant la violence meurtrière qui réveille un sentiment de peur chez chacun d'entre nous.
Mis à jour ( Mercredi, 07 Janvier 2015 15:43 )
 

Sondage

Diriez-vous que la politique économique de François Hollande depuis son élection comme Président de la République, a eu, sur la situation de la France, des effets…
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com