Nous sommes le Jeudi, 04 Mar 2021
Vous etes ici :     Home Point(s) de vue Les réflexions gaullistes de la semaine du 11 au 17 janvier 2021 par Christophe CHASTANET
Les réflexions gaullistes de la semaine du 11 au 17 janvier 2021 par Christophe CHASTANET PDF Imprimer E-mail

Vendredi 15 janvier 2021 :  

 

Une situation "maîtrisée" mais l'instauration de nouvelles mesures de freinage... une nouvelle fois, il ne faut pas chercher la logique dans les annonces de Jean Castex ! 

A l'heure des choix, l'exécutif pense avant tout à protéger ses arrières... 

L'extension du couvre-feu dès 18 heures sur l'ensemble du territoire national - déjà instauré dans 25 départements de l'Est et du Sud-Est - a-t-elle une réelle utilité ou ne s'agit-il pas plutôt pour le gouvernement de se donner bonne conscience ? 

Alors que les bars et les restaurants sont tous fermés, en quoi passer le couvre-feu de 20 heures (en vigueur depuis le 15 décembre dernier) à 18 heures, à partir de samedi pour au moins quinze jours, va éviter la propagation du virus ? 

A part être une source de complications pour ceux qui ne sont pas en télétravail, la réponse n'est guère évidente. 

Au-delà du symbole, cette mesure va conduire à un engorgement des transports en commun entre 17 heures et 18 heures, comme lors du premier couvre-feu en octobre dernier, et à une saturation des grandes surfaces le samedi... de bien lourdes conséquences s'il s'agit simplement de "contrer l'effet apéro", comme le laisse entendre cyniquement le patron de LREM, Stanislas Guerini... 

Or, les Français ne sont pas dupes de ce que l'on cherche à leur faire accepter. La réponse graduée a tout de la préparation psychologique... c'est un peu l'avertissement avant l'heure de colle ! 

Car l'ombre du confinement plane bien à nouveau sur la France ! 

Trop tôt pour s'alarmer mais trop tard pour s'inquiéter : face aux variants du coronavirus qui circulent déjà en France, on sent bien que la situation peut très vite basculer. 

Aussi, n'aurait-il pas fallu aborder la question de la gestion des frontières avant ? les conditions d'entrée sur le territoire national vont enfin être durcies (test négatif obligatoire de moins de 72 heures pour les voyageurs hors UE et isolement de 7 jours pour les extra-européens entrant en France) mais le retard à l'allumage ne se rattrapera pas, d’autant que ces mesures ne sont pas encore la panacée puisqu’un passager infecté par le variant en provenance de Londres qui transite par une capitale européenne, peut demain encore nous importer le variant anglais…

Voilà donc le pays placé dans un entre-deux bâtard qui ne convaincra personne si ce n'est les adeptes de l'équilibrisme politique...

 

Sondage

Comment évaluez-vous la gestion par le gouvernement de la crise liée au coronavirus ?
 

Sur Facebook

Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com